De Barras' 19 August 1781 Dispatch
to de Grasse
This dispatch is evidence that le Comte de Grasse was aware of le Comte de Barras' mission and itinerary to deliver, from Newport, RI, the critical French siege artillery for the Yorktown Campaign of 1781. Barras' mission was expressed in a 19 August 1781 dispatch [shown below] which is believed to have been brought to de Grasse by Le Bègue Du Portail, who had been sent by George Washington to meet de Grasse upon the latter's arrival in Virginia in late August.
This fact may explain a key reason for de Grasse immediately deploying out to sea to engage the British naval force under Admiral Graves on 5 September 1781, and essentially keeping the Bay's entrance open for the de Barras' small squadron to enter.
Archives Nationales
Marine B4-191, folios129-130
Copie de la lettre de M. le Comte de Barras à M. le Comte de Grasse en date du 19 août 1981.

J'ai reçu, mon cher de Grasse, la lettre que vous m'avez écrite et qui m'a été remise par M. de Tanouarn à son arrivée ici. J'en ai envoyé copie à M. de Rochambeau je me proposais d'aller faire une expédition dans le Nord de Boston. Mais ce Général, ainsi que le Général Washington, désirent que toutes les forces soient réunies à la Chesapeack. Ainsi je mettrai sous voiles sous peu de jours pour vous aller joindre, escortant quelques bâtiments de transport chargés de l'artillerie et autres effets de l'armée de M. de Rochambeau.
En partant d'ici, je courerai environ 60 lieues au large. J'irai ensuite chercher la terre par le parallèle de 15 à 20 lieues au sud du Cap Henri.

L'escadre sera composée de 8 vaisseaux, y compris le Romulus, et de trois frégates. Il y aura dix bâtiments de transport.
Dans le convoi qui partira d'ici avec moi, il y a quelques aprovisionnements pour votre armée, rassemblés par M. de Granchain. Ces aprovisionnements sont composés d'environ 6,000 quintaux de farine et 450 barils de salaison. Je sous conduirai aussi une flute chargée de matures mais la plus grande partie de ce dernier article se trouvera à Boston sur le bâtiment français La Marie Françoise et sur un bâtiment américain nommé Le Friendship qui est chargé depuis longtemps pour St Domingue. Il reste aussi à Boston, dans deux bâtiments de transport, environ 2,000 quintaux de farine, 450 barils de salaison, 4 ou 500 quintaux de riz et 300 avirons, tout cela sera à votre disposition. Vous pourrez adresser vos ordres à cet égard à M. de Montluc, dont le vaisseau est hors d'état de tenir la mer d'ici à quelques temps. Cet officier fera passer vos ordres, si cela est nécessaire aux Capitainesdes frégates L'Astrée, L'Hermione et La Magicienne, qui sont stationnées sur cette partie de la côte.
Pour tous les autres objets que vous avez demandés, vous pourrez vous adresser à M. Holker. Il sera bon particulièrement que vous lui donniez vos ordres pour le bois de construction, M. de Granchain n'ayant encore trouvé personne qui voulut en offrir avant l'hiver. Vous pourrez cependant vous adresser pour quelques articles, particulièrement pour les salaisons à MM. Bruck et Green, négociants agents de mon escadre à Boston. Ce sont deux hommes dans lesquels vous pouvez placer la plus grande confiance.

Return to top of this webpage.

Return to French Naval Leaders and the French Navy in the American Revolution webpage.


This page was was posted 22 September 2007.